jeudi 02 juillet 2020
Suivez-nous
Des Tavana interdits de campagnes électorales sur fond pédagogique

Mercredi 15 avril 2020 - Avec l'arrêt de la distribution des livrets papier destinés à la continuité pédagogique, certains maires ne pourront plus faire campagne pour le deuxième tour des élections municipales. Les masques sont effectivement tombés. Facile pour l'Etat de découvrir le pot aux roses.

La grogne des maires déchus du premier tour n'a été qu'une mascarade pour profiter de la tribune publique sur la continuité pédagogique. Il était hors de question pour ces tavana de procéder à la distribution des kits pédagogiques tant que les masques n'étaient pas livrés (lire notre article). Une fois les masques livrées, la décision est prise officiellement de distribuer ces kits et le maire viendra au secours de sa population, avec toute la panoplie de protection "anti-covid-19". Une stratégie bien connue du milieu politique, sous forme de "Zorro est arrivé". Et pour cause, le deuxième tour des élections municipales se profilant à l'horizon, la continuité pédagogique était l'occasion rêvée pour certains maires de repartir en campagne, en distribuant personnellement les kits en question et en préconisant par là même, le bon bulletin de vote en contre partie de belles promesses. L'arrêt de cette distribution alimentera sans doute les discours, mais les conséquences ne se feront pas attendre. Comme le révèlent les réseaux sociaux, les familles dépourvues d'outils numériques et internet crient leur mécontentements. Dans une situation autre que celle de "l'entre deux tours", toute cette mascarade serait bien évidemment inutile et la politique n'aurait pas du tout sa place. Ces familles auraient les livrets papier à domicile, pour que leurs enfants puissent continuer à apprendre tranquillement, à la maison.

TRT AUTOPROMO