dimanche 17 janvier 2021
Suivez-nous
Ta'iri pa'umotu, 4ème édition

Mercredi 26 août 2020 - Plus de deux ans après la 3ème édition en 2018, qui avait rassemblé près de 40 artistes et plus de 400 spectateurs conquis, la 4ème édition sera tout aussi dansante et rythmée, avec un jury toujours aussi enthousiaste.

Ouvert aux professionnels et amateurs, ce concours est organisé le jeudi 08 octobre dans le magnifique cadre qu’offre le Paepae a Hiro. Il accueillera des groupes composés de 4 à 5 musiciens, qui pourront prouver leur virtuosité pendant des prestations allant de 5 à 10 minutes. Création ou reprise, avec ou sans interprétation vocale, le Paepae a Hiro de la Maison de la Culture sera en tous cas le cadre idéal pour ces prestations artistiques. Les groupes devront choisir trois rythmes au choix parmi une grande variété de styles : kaina, valse, pata’uta’u, marche, samba, foxtrot, rumba, rock et reggaeton. Le détail des instruments imposés dans la formation du groupe, consultable dans le règlement du concours, prévoit quatre instruments dont deux guitares, un ‘ukulele et une basse (ou une basse tura, un cajun, une contrebasse). Est également toléré en tant que cinquième instrument l’utilisation d’un violon, d’un accordéon, d’un titapu, d’une guitare ou d’une mandoline.

Les membres du jury

Ce sont 4 experts du tā’iri pa’umotu qui auront la lourde tâche de départager les groupes en compétition.

  • Mapu - Président du jury
  • Tetia FIEDLER-VALENTA
  • Antoine ARAKINO
  • Mélinda TAHUHUTERANI

Plus de 500 000 FCFP à gagner

Les membres de jury décerneront 3 grands prix et 2 prix spéciaux.

  • 1er prix 200 000 FCFP
  • 2ème prix 150 000 FCFP
  • 3ème prix 100 000 FCFP
  • 1er prix spécial 50 000 FCFP
  • 2ème prix spécial 50 000 FCFP
  • 1 prix d’encouragement lots variés

Infos pratiques

  • Inscriptions auprès du Conservatoire Artistique de Polynésie française.
  • Clôture des inscriptions le jeudi 24 septembre 2020.
  • Concours : jeudi 08 octobre 2020, à 18h00 Paepae a Hiro de la Maison de la Culture, dans le respect des règles sanitaires.
  • Entrée libre