samedi 04 décembre 2021
Suivez-nous
Le CFPA devra revoir les effectifs stagiaires à former pour l'année 2020

Jeudi 14 mai 2020 - La ministre du Tourisme et du Travail, en charge de la formation professionnelle, Nicole Bouteau, a présidé, mercredi après-midi, à l'unité de Pirae, le conseil d’administration du Centre de formation pour adultes (CFPA).

Le CFPA a pour mission d’organiser, d’animer la formation professionnelle de toute personne âgée de plus de 16 ans présentant un déficit de qualification ou souhaitant accéder à un titre supérieur au diplôme détenu. A l’issue de la formation, pour son insertion durable, le CFPA assure aux demandeurs d’emploi leur accompagnement et leur suivi pendant une année par la cellule insertion professionnelle.

Cette réunion a été l’occasion de présenter le rapport d’activités et le compte financier de l’année 2019 du CFPA. En 2019, le CFPA a accueilli près de 686 stagiaires, demandeurs d’emplois - pour 66 sessions réalisées, et 69 salariés. Le taux d’insertion des stagiaires demandeurs d’emploi a été de 78,5%. Le taux de réussite aux examens est quant à lui de 90%. Les raisons de ce bon niveau d’insertion sont multiples : formations complémentaires, développement de la formation en alternance, communication renforcée et suivi permanent des stagiaires après leur formation par la cellule insertion créée en début d’année 2018 au sein de l’établissement.

Le CFPA s’est donné plusieurs objectifs, dont le premier est d’augmenter significativement l’employabilité d’un demandeur d’emploi grâce aux dispositifs de formation professionnelle et de stages d’insertion professionnelle. En 2019, l'établissement a répondu à la demande du Pays d'évolution de sa carte de formation avec notamment la mise en place de la formation au permis de conduire, mais également la formation des aidants « feti’i » ainsi que la création de l’école des Travaux Publics.

Le confinement engendré par l’épidémie de Covid-19 en Polynésie a amené la direction du CFPA à revoir ses objectifs pour l’année 2020, notamment en termes d’effectifs stagiaires à former. Le CFPA a d’ailleurs été force de proposition face à la crise, puisque la direction a été la première à solliciter le maintien des indemnités des stagiaires pendant la période de confinement.

La ministre a chaleureusement remercié le directeur de l'établissement et l'ensemble de ses collaborateurs pour les très bons résultats de l’établissement en matière de formation, de réussite aux examens et en matière d'insertion professionnelle. Nicole Bouteau a également salué la gestion responsable de l’établissement dans le respect des objectifs fixés par le conseil d’administration. 

(Selon communiqué de la Présidence)