dimanche 17 janvier 2021
Suivez-nous
Cérémonie d’hommage aux trois militaires de la Gendarmerie nationale décédés en mission dans le Puy-de-Dôme

Mardi 29 décembre 2020  - Un hommage a été rendu, ce lundi 28 décembre 2020 à la caserne de Gendarmerie Bruat à Papeete, par le Haut-commissaire de la République, M. Dominique SORAIN, au Lieutenant-Colonel Cyrille MOREL, Compagnie de gendarmerie départementale d'Ambert, au Major Rémi DUPUIS, Brigade de proximité d'Ambert et au Gendarme Arno MAVEL, Peloton de surveillance et d'intervention de la gendarmerie d'Ambert, décédés en mission à Saint-Just dans le Puy-de-Dôme.

Étaient présents à ses côtés : le Vice-Président de la Polynésie française, M. Tearii ALPHA, le Commandant de la gendarmerie pour la Polynésie française, le Général Frédéric SAULNIER, le commandant des forces armées en Polynésie française, le Contre-Amiral Jean-Mathieu REY, le Procureur général, M. Thomas PISON, le Procureur de la République, M. Hervé LEROY et le Directeur de la sécurité publique, le Commissaire Mario BANNER. Une cérémonie d’hommage funèbre aux trois militaires de la Gendarmerie nationale a été organisée, ce jour, dans le Puy-de-Dôme en métropole, en présence de la Ministre des Armées, Mme Florence PARLY, du Ministre de l'Intérieur, M. Gérald DARMANIN et du Directeur général de la gendarmerie nationale, le général d’armée Christian RODRIGUEZ.

Message de condoléances suite au décès du brigadier-chef Tanerii MAURI

Le Haut-commissaire de la République, Dominique SORAIN, a appris avec une grande émotion la mort de trois soldats français du 1er régiment de chasseurs de Thierville-sur-Meuse et tient à exprimer sa profonde tristesse et sa compassion aux familles et aux proches des victimes.

Parmi eux, se trouvait le brigadier-chef Tanerii MAURI, militaire engagé au Mali dans le cadre de l’opération « BARKHANE » depuis le 15 novembre 2020. 

Engagé dans l’Armée depuis 2011, Tanerii MAURI servait son pays avec un grand professionnalisme et un dévouement sans faille qui lui valaient l’estime de tous.

Avec sa disparition, le 1er régiment de chasseurs de Thierville-sur-Meuse perd un militaire de grande valeur qui faisait honneur aux armes qu’il portait et à son territoire d’origine, la Polynésie française, comme de nombreux autres Polynésiens engagés dans les unités combattantes de la Défense nationale.

Cette terrible nouvelle endeuille les armées et la France toute entière.