dimanche 07 août 2022
Suivez-nous
Les manifestants contre l'obligation vaccinale reçus à la présidence

Lundi 18 octobre 2021 - Le gouvernement a reçu, samedi matin, une délégation des manifestants contre l'obligation vaccinale, composée de la représentante du collectif Te Reo Mana O Te Nunaa, de représentants de syndicats, du Vice-Président de Moruroa e Tatou et du Président de l'Eglise Protestante Maohi.

A leur demande de retrait de la loi du Pays sur l'obligation vaccinale dans le cadre de la gestion de la crise sanitaire liée à la covid-1, les représentants du gouvernement ont rappelé que le Conseil d’Etat avait estimé cette semaine que la loi n’était pas constitutive d’une atteinte grave et immédiate à une liberté fondamentale. Face aux autres recours sur le fond qui sont toujours en instance, le Pays se conformera aux décisions de la haute juridiction. Parallèlement, le Président de la Polynésie, Edouard Fritch, n'est pas resté insensible aux appels, préoccupations, et incompréhensions exprimés à l'occasion des manifestations populaires de ces dernières semaines. En geste d'apaisement, il a annoncé, mercredi dernier, le report de l’application des sanctions prévues à partir du 23 octobre 2021 à la date du 23 décembre 2021. Ainsi, aucune sanction ne sera appliquée avant la date du 23 décembre. Même si la situation sanitaire est en nette amélioration, ce délai supplémentaire permettra de poursuivre la campagne de vaccination déployée depuis plusieurs mois et de poursuivre la communication sur la nécessité de se protéger et de protéger les autres face au virus, les chercheurs du monde entier s'étant mobilisés, face à l'urgence sanitaire, pour trouver le moyen de combattre cette pandémie: "Nous devons en effet rester vigilants car nous ne sommes pas à l'abri de nouvelles vagues dans les mois à venir", ont rappelé les ministres présents, en insistant sur le combat sanitaire mais aussi économique qu'il faut mener de front, le Pays n'ayant plus les capacités financières de soutenir les aides exceptionnelles qui ont permis, ces deux dernières années, de sauvegarder des milliers d'emploi menacés et fragilisés. Tout en restant dans le dialogue, les semaines à venir seront consacrées à la poursuite du déploiement de la campagne de vaccination. Il s'agira également de préciser et d’ajuster le périmètre de la loi au niveau des activités concernées, de communiquer sur les modalités d'application de la loi auprès des partenaires sociaux, organismes professionnels privés et publics, les représentants du collectif dénonçant des pressions de sanction disciplinaire ou de suspension de contrat que subiraient certains salariés alors que le délai d'application des sanctions de la loi n'est pas encore échu. Une vigilance particulière sera apportée à ce dernier point de préoccupation.

2021-10-16-RENCONTRE-MANIFESTANTS-50

(Source : Communiqué de la présidence).