lundi 24 janvier 2022
Suivez-nous
 Covid-19 :   Vigilance renforcée face aux premiers cas de variant Omicron en Polynésie française

Mercredi 22 décembre 2021- Le ministre de la Santé, Jacques Reynal, en présence de la plateforme Covid, a donné ce jour une conférence de presse pour faire le point sur la situation sanitaire marquée par l’arrivée en Polynésie française des premiers cas de variants Omicron.

Ce mercredi 22 décembre 2021, Hervé Varet, directeur de l’ILM (l’institut Louis Mallardé), a indiqué qu’une quarantaine de cas de variant Omicron ont été détectés en Polynésie française sur des passagers à l’aéroport. Ces passagers étaient vaccinés et avaient effectués un test antigénique avant de prendre l’avion. Les personnes ont été placées en isolement dans leur résidence et sont suivies par le bureau de veille sanitaire. Le variant Omicron est extrêmement contagieux et semble développer des formes moins graves de la maladie, notamment pour les personnes vaccinées et ayant effectué leur 3e dose. Il est connu depuis le 25 novembre et comporte une trentaine de mutations qui lui ont permis de se développer en Afrique australe et maintenant dans le monde entier, particulièrement en Europe, aux États-Unis, en Australie, en Asie. La propagation du variant Omicron dans les autres pays est extrêmement rapide et supérieure à celle observée pour le variant Delta. La situation actuelle est préoccupante et appelle à la plus grande vigilance. Il est donc demandé à chacun de faire preuve du plus grand civisme et de respecter les gestes barrières. Les premiers constats là où ce variant se développe très vite montrent que la vaccination et les gestes barrières restent les seules solutions pour freiner la propagation du virus sur le fenua. Le ministre de la Santé et la plateforme Covid rappellent la nécessité de se faire vacciner au plus vite pour ceux qui n’auraient pas encore franchi les portes d’un centre de vaccination. Les personnes éligibles à une dose de rappel sont également invitées à se rendre dans un centre mis en place par le ministère de la Santé. La 4e dose est désormais accessible dès le 4e mois après la seconde injection. Dans cette période de vacances scolaires et à l’approche des fêtes de fin d’année, les autorités invitent les citoyens à respecter les règles de distanciation sociale. Les périodes de Noël et du nouvel an ne doivent pas être des facteurs aggravants de la propagation du virus sur le territoire afin que ces lendemains de fêtes ne soient pas assombris par une nouvelle déferlante. Plus que jamais, il est nécessaire de faire preuve de responsabilité individuelle et collective :

- En portant un masque et en veillant à le changer toutes les 4 heures ;

-  En se lavant les mains très fréquemment ;

-  En utilisant un gel hydro alcoolique après avoir touché des surfaces ou objets ;

- En se faisant tester dès les premiers signes physiques (maux de têtes, toux, courbatures) ;

- En s’isolant immédiatement en cas de résultat positif au virus.

En plus du port du masque et des gestes barrières, des mesures sanitaires sont déjà en place et demeurent :

- Le Pass sanitaire, instauré dès le 22 novembre pour les déplacements au départ des îles du Vent, s’applique également depuis le 1er décembre à certains lieux et événements ;

- La limitation des rassemblements et activités à risque avec la définition de protocoles précis comme le protocole restauration ;

- Les conditions d’entrée en Polynésie française depuis le territoire national et l’étranger restent en vigueur ; le test négatif, les motifs impérieux et la quarantaine si le voyageur est non-vacciné, s’appliquent.

L’État et le Pays effectuent une veille active sur la diffusion du virus et des variants en Polynésie française. Les autorités travaillent actuellement à l’élaboration de nouvelles mesures sanitaires pour freiner la propagation du variant sur le fenua. Celles-ci dépendent des dispositions qui seront éventuellement prises au plan national dans les prochains jours. Compte tenu de la situation sanitaire, les mesures applicables en Polynésie française, et notamment pour entrer sur le sol polynésien depuis l’extérieur, sont appelées à évoluer. Il est donc essentiel en cette période de vacances que les personnes qui quittent le territoire polynésien s’informent durant leur absence de l’évolution éventuelles des conditions de retour, en consultant notamment les sites des autorités sanitaires de la Polynésie française, des compagnies aériennes avec lesquelles elles voyagent, et du Haut-commissariat de la République en Polynésie française. 

(Source : Communiqué de la présidence).