mardi 15 juin 2021
Suivez-nous
Edouard Fritch : " 71 cas positifs en 4 jours. C'en est trop"

Mardi 11 août 2020 - Les autorités de l’état et du pays ont annoncés 71 cas positifs de covid-19 en Polynésie française. Après les 43 cas confirmés entre le 7 et le 9 août, 21 nouveaux cas ont été révélés positifs. Lors de l'allocution du président Edouard Fritch et du Haut-commissaire Dominique Sorain, de nouvelles décisions ont été annoncées.

Lors de son allocution, le président du Pays Edouard Fritch avait soulevé que "la Polynésie avait enregistré 62 cas en 5 mois, et aujourd’hui 71 cas en 4 jours. C’est de la décadence."

Depuis la soirée du 31 juillet 2020, il en découle que deux clusters ont déclenché la propagation du virus au fenua, c'est pourquoi les autorités du Pays et de l'État ont décidé de les fermer et d'appliquer scrupuleusement les gestes barrières.

 D'ailleurs le Haut-commissaire a annoncé les nouvelles mesures restrictives : 

  • - Les rassemblements de plus de 50 personnes sur la voie publique seront soumises à une déclaration préalable auprès de la mairie. 
  • - Les discothèques et les bars-dancing seront fermés.
  • - Le port du masque sera obligatoire dans tous les commerces en Polynésie ainsi que dans les transports publics.
  • - Dans les restaurants, la distanciation entre les tables doit être respectée.

Les sanctions

Les personnes identifiées et qui sont à l’origine des clusters de propagation du virus seront sévèrement sanctionnées.  

Les établissements dont le Piment rouge sera sanctionnés pour avoir enfreint délibérément à la réglementation.

 Selon le Pays, la" priorité est d’assurer une rentrée scolaire avec toutes les précautions sanitaires nécessaires c’est à dire l’obligation du port du masque pour tous les personnels et les jeunes à partir de la classe 6ème et les mesures d’hygiène prévues dans les protocoles sanitaires."  

2020-08-11-DECLARATION-HC-PR-COVID-19-81

 Edouard Fritch l'a annoncé : "les parents d’élèves doivent être rassurés. Les personnels arrivés de métropole qu’ils soient mis à disposition ou résidents partis en vacances hors fenua ont tous été testés deux fois et ne rejoindront pas leur établissement scolaire tant que leur test n’est pas négatif et donc non porteur du virus. Il en sera de même pour tous les personnels identifiés comme des cas contact par le Bureau de la veille sanitaire. Ils ne retournent pas en établissement tant que leur test n’est pas négatif.

A fortiori, tous les personnels enseignants affectés dans les îles seront soumis aux mêmes obligations. Ils ne rejoindront leur poste dans les îles qu’après les résultats négatifs de leur second test. Je veux clairement protéger nos îles.

(Selon allocution du PR)