dimanche 14 avril 2024
Suivez-nous
Louise Kimitete, grande dame du ori tahiti s'en est allée

Mercredi 25 mars 2020 - La grande dame de la danse, celle qui a consacré sa vie à l'enseignement du "ori tahiti", Mamie Louise Kimitete est décédé dans sa 80ème année. 

Dans un communiqué du conservatoire artistique de Polynésie française dont elle faisait partie, le directeur, Fabien Dinard précise : "au nom des agents, des professeurs, des musiciens et des 2300 élèves du Conservatoire Te Fare Upa Rau, je présente nos condoléances à sa famille, à sa grande famille. Sa très grande famille, même :  nous étions, toutes et tous ses enfants."

Je l'ai serrée contre mon cœur peu avant la période de confinement. Elle voulait nous revoir, au conservatoire, et Vanina Ehu, sa fille spirituelle, que mamie avait formée la première, nous l'avait amenée. "J'aime la vie", m'avait-t-elle dit. Et la vie l'aimait aussi. Je voudrais, simplement, parce que nous vivons tous ensemble des moments si difficiles, dire à quel point cette femme était exceptionnelle." 

Louise Kimitete avait transmis durant plus de trente ans au Conservatoire ses savoirs et sa passion pour la danse traditionnelle. Aujourd'hui, tous les arts méritent d'être vécus et développés.

D'ailleurs beaucoup seront formées par Mamie Louise. La plupart sont devenus soit professeurs, soit chorégraphes, maîtres de ballet et grands danseurs. Il y a eu Vanina Ehu et Erena, Moon, la petite-fille de Louise, Hinavai Raveino, Tuarii Tracqui, Teraurii Piritua, Mateata Legayic, Moena Maiotui, Kehaulani Chanquy et toutes les jeunes fleurs : Natalia Louvat, Orlane, Mahealani ou encore Aisa Lai Fao.

Nombre d'entre elles et d'entre eux était présent quand Louise a pris sa retraite à To'ata en 2012, où elle sera décorée des mains de Manouche Lehartel, des insignes de chevalier dans l'ordre national du mérite.

Le ministre de la culture, Heremoana Maamaatuaiahutapu adresse ses condoléances

Dans un communiqué, la présidence a également adressé ses condoléances. Le ministre Heremoana Maamaatuaiahutapu rend un hommage à cette grande dame de la culture: "Je viens d'apprendre, avec une profonde tristesse, la disparition d'une grande, d'une très grande dame de la culture de notre Pays: Mamie Louise Kimitete vient de nous quitter, ce mercredi 25 mars. Née à Hatihe’u, dans l’île de Nuku Hiva aux Marquises, Mamie Louise allait avoir 81 ans en juin prochain. Avec notre regretté Coco Hotahota, c'est une seconde grande figure de la culture polynésienne qui s'en va...peu de femmes se sont autant battues qu'elle pour la transmission des pas mais surtout, de l'esprit de la danse traditionnelle tahitienne. Elle régnait dans sa salle de danse où personne mais vraiment personne n'avait le droit d'entrer chaussé. Les règles étaient impitoyables, la discipline absolue, mais à la fin, nos élèves, nos enfants, sortaient formés de magnifique manière. C'est à Louise qu'ils et elles le devaient."