lundi 15 avril 2024
Suivez-nous
“Blue Climat Summit” : un sommet pour parler de l'environnement

Lundi 16 mai 2022 - Hier le "Blue Climate Summit" a officiellement ouvert ses portes dans les jardins de la présidence de la Polynésie qui ont été décorés pour l’occasion.

Ainsi, le grand chapiteau a accueilli les 300 participants du sommet dont plusieurs personnalités mondiales, scientifiques et représentants de tout le territoire Pacifique. A cette occasion plusieurs discours auront été prononcés en commençant bien entendu par celui du Président du Fenua Edouard Fritch. Après plusieurs remerciements adressés aux différents participants et aux organisateurs de cet évènement de première envergure, le président a rappelé la signification de ce chapelet d’îles où nous vivons qui ont été un lieu de mémoire et de rencontre. Il a ainsi pu présenter le bienfondé de notre stratégie de protection et de gestion durable de nos espaces et nos espèces qui s’inspirent notamment sur nos savoir-faire traditionnels et nos valeurs et principes. Il marque ainsi un temps de promotion pour notre aire marine protégée héritière de plus de 70 ans d’histoire de mesures de protection et grand sanctuaire des mammifères marins et espèces marines où ont été bannies la pêche industrielle destructrice et tous autres techniques que celle de la pêche à l’hameçon. Occasion d’ailleurs pour le président d’affirmer l’ancrage polynésien dans notre vision actuelle de la situation qui lie la terre, la mer et les airs ainsi que l’engagement et initiatives pris pour la protection de notre Fenua. Que peut-on dire en ce début de sommet ? Voici l’avis du ministre de la culture, Heremoana Maamaatuaiahutapu. Il est au micro de Billy Pan-si.

Ce sommet mondial est donc est donc une opportunité pour le peuple maohi de démontrer que nous sommes un pays d’opportunités et de solutions pour la lutte contre le changement climatique mondial.

Ua iriti hia te rururaa “Blue Climate Summit”.

Monire i te 16 no me 2022 - I nanahira, i te fare ohiparaa o te peretiteni o te faatereraa o te fenua, te iritiraa hia no taime matamua te parau no te “Blue Climate Summit”, faanahoraa rahi no te parururaa i te aru, te tai e te reva. Hau atu 200 mau eivanaa tei titau manihini hia no teie rururaa. Rave rahi atoa mau tia mana, na reira atoa te mau taatiraa tei titau atoa hia. Mai te Arii Albert no Monaco, te faatere hau nui matamua no Rarotoa, te papai parau rahi no te amuitahiraa no te mau fenua Patitifa, te horo pahi Nainoa Thompson e te vai atura. Iriti hia te reira rururaa e te peretiteni o te hau fenua, Edouard Fritch ma te haamarururaa i te feia tei faanaho i teie rururaa i te maitiraa ia porinetia ei reira ae e tupu ai, te faaite atoa nei oia to na teoteoraa no te reira ohipa rarahi ma te faahaamanao atoa i te faaotiraa e piti tei rave hia i Porinetia nei  ei vahi paruru hia i nia i te rahiraa 500 000 kirometera tuea mai teie atu e tae atu i te matahiti 2030. Rave rahi mau manao no roto mai i te mau manihini no te faaiteraa i to ratou mau manao no te parururaa i te moana. Muri mai te reira iritiraa e haamata ai te mau rururaa hoe hepetoma te maororaa i nia i te tahi Pauro Gauguin, na reira atoa i tahiti nei, i Moorea nei e i Raiatea nei e tae roa atu ai te opaniraa na roto i himeneraa teie mahana pae i Toata. Teie mai te tahi manao no Hinano Murphi no Tetiaroa Society, uiui hia mai e Billy Pan-si.

Te vai atoa ra te parau no te faahoturaa i roto i te moana, i te pae anei no te ito api e tae noa atu i te parau no te monoraa i te urina na roto i te faaohiparaa i te remu. I te haamauraa i te faapuraa remu i roto i to tatou mau roto e vai nei i to tatou mau pae fenua ma. Teie mai te haapapuraa no roto mai i te faatere hau no te hiro’a tumu ma’ohi ia Heremoana Maamaatuaiahutapu tei tape’a hia mai.