mercredi 17 juillet 2024
Suivez-nous
Le potentiel des énergies marines renouvelables : un gisement d'énergie sous-exploité

La Polynésie française, un territoire propice au développement des énergies marines.


Les énergies marines renouvelables (EMR) sont souvent méconnues du grand public, pourtant elles présentent un potentiel énergétique considérable. Ces énergies exploitent l'énergie de la mer sous diverses formes, comme l'énergie marémotrice, houlomotrice, hydrolienne ou encore thermique des mers. Selon Anne Georgelin, responsable filière au Syndicat des énergies renouvelables, "Globalement, le potentiel des énergies marines renouvelables est immense". Dans cet article, nous nous pencherons sur le potentiel énergétique des EMR et l'état des lieux pour la Polynésie française.

I. Potentiel énergétique des énergies marines renouvelables

Le World Energy Council estime le potentiel théorique des EMR à deux millions de TWh par an, tandis que le potentiel techniquement et/ou économiquement exploitable se situerait autour de 100.000 TWh/an. À titre de comparaison, la consommation d'électricité dans le monde en 2018 était d'environ 23.000 TWh. Actuellement, les EMR ne représentent que 0,05 % de la production mondiale d'énergie renouvelable.

Le potentiel exploitable des EMR se répartit comme suit :

  • Entre 300 et 800 TWh/an pour les hydroliennes et l'énergie des marées ;
  • Entre 8.000 et 80.000 TWh/an pour l'énergie des vagues et de la houle (houlomotrice) ;
  • Environ 18.500 TWh/an pour l'éolien offshore ;
  • Près de 10.000 TWh/an pour l'énergie thermique des mers (ETM) qui exploite les différences de températures entre la surface et les profondeurs.

II. La Polynésie française et son potentiel énergétique en énergie marine

La Polynésie française dispose d'un environnement géographique favorable au développement des énergies marines. Entourée d'eau et bénéficiant d'un ensoleillement important, cette région pourrait tirer profit de plusieurs types d'EMR. Les courants marins et les vagues pourraient alimenter des hydroliennes et des dispositifs houlomoteurs, tandis que les différences de température entre la surface et les profondeurs pourraient être exploitées pour produire de l'énergie thermique.

Des études ont été menées par des organismes tels que l'Institut français de recherche pour l'exploitation de la mer (IFREMER) pour évaluer le potentiel énergétique de la Polynésie française. Bien qu'il n'existe pas encore de chiffres précis sur le potentiel de cette région, les experts s'accordent à dire que la Polynésie française pourrait jouer un rôle clé dans le développement des EMR, à condition d'investir dans la recherche et le développement des technologies appropriées.

III. Perspectives d'avenir pour les énergies marines sur le fenua

Le gouvernement a reconnu le potentiel des énergies marines et a commencé à élaborer des politiques et des plans d'action pour encourager leur développement. L'objectif est de réduire progressivement la dépendance aux énergies fossiles et de favoriser une transition énergétique vers des sources renouvelables, durables et respectueuses de l'environnement.

Plusieurs projets pilotes ont déjà été lancés dans la région, visant à tester et valider l'efficacité de différentes technologies d'énergies marines. Parmi eux, un projet d'éolien flottant est à l'étude, ainsi qu'un projet d'énergie thermique des mers, qui pourrait fournir une source d'énergie constante et non intermittente.

En outre, le pays cherche également à collaborer avec d'autres îles et régions maritimes, pour partager les connaissances et les bonnes pratiques en matière d'EMR. Cette coopération internationale pourrait permettre d'accélérer le développement de ces technologies et de réduire les coûts de production, rendant ainsi les énergies marines plus compétitives sur le marché de l'énergie.

Conclusion

Le potentiel énergétique des énergies marines renouvelables est immense, mais reste largement sous-exploité. Les progrès technologiques et les investissements dans la recherche et le développement sont nécessaires pour libérer ce potentiel et accélérer la transition énergétique mondiale. La Polynésie, avec ses conditions géographiques favorables et sa volonté politique, pourrait jouer un rôle de pionnière dans le développement et l'adoption des énergies marines. À l'avenir, cette région pourrait non seulement devenir un exemple de transition énergétique réussie, mais également contribuer à la lutte contre le changement climatique et à la préservation de notre environnement.