vendredi 23 février 2024
Suivez-nous
Après la grève : quelles sont les conséquences et les solutions ?

Lundi 03 octobre 2022 - Hier, dimanche 02 octobre 2022, le protocole d’accord  de fin de grève des pompiers de l’aviation civile a été signé, mettant un terme à trois jours de perturbation aérien.

Ce mouvement social avait début en même temps que le salon du tourisme et s’est achevé quelques heures plus tard de la fermeture, perturbant considérablement la promotion de nos îles et les différentes prestations, hésitant le public à consommer et parce que les conséquences  de ces derniers avaient lourdement impacté près de 4.000 personnes bloqués dans nos îles. Les raisons de cette manifestation : la revalorisation des salaires, des indemnités, du temps de travail et la pression qui semble être insoutenable. Et enfin, un accord a été signé malgré que les indemnités de sujétions, point N°01 du protocole a été suspendu mais a abouti à la création très prochainement d’une commissions mixte. Cela signifie que la grève est bien terminée mais ce matin, certains espèrent pouvoir prendre l’avion alors que d’autres sont sûre de partir ou de revenir à Tahiti. Voici l’avis de Jean Tetohu, originaire de Nuku Hiva aux îles Marquises qui croise les doigts de repartir car les dépenses deviennes de plus en plus conséquentes, il répond au micro de Billy Pan-si.

La grève des pompiers de l’aviation civile a véritablement eu de lourdes conséquences et depuis ce matin, toutes les équipes d’Air Tahiti cherchent des solutions pour que le programme des vols prévus soit respecté tout en ajoutant d’autres vols pour réduire considérablement l’attente des passagers. Quel dispositif et quelle organisation ? Voici les précisions d’une cheffe d’escale pour Air Tahiti.

Vivement que cette situation se stabilise car certains sont toujours dans l’incertitude alors que d’autres attendent toujours des réponses. On écoute une réaction.

Alors que pour d’autres passagers, c’est la délivrance parce qu’enfin, ils pourront quitter Tahiti pour rejoindre enfin leur île comme c’est pour le cas, pour Moise Ebb qui était à Tahiti depuis une semaine maintenant.

Une chose est sûre, il faudra être patient.

Muri mai i te faaearaa ohipa : e aha te mau fifi e te mau rave’a ?

Monire i te 03 no atopa 2022 - Ua tupu te faaearaa ohipa no  roto mai te Aupupu Fraap,oia hoi te mau feia tupohe auahi no roto mai na 42 tauraa manureva no Porinetia nei i nia i te rahiraa 136 taata. Tei faafifi roa te tereraa manureva no Air Tahiti, titau hia e hio faahou te tarena tereraa na reira atoa i te faaoreraa te tahi mau tereraa. Te mau aniraa oia hoi ia faatura hia te parau faaau no nia i te mau moni hau te “indemnité”, haapapuraa te mau tiaraa ohipa, haamaraaraa te moni avae, ia faaore hia te mau haaviraa i nia i te mau rave ohipa e te vai atura. I ananahi nei, ua tupu te faarereiraa i roto pu ia ratou e te mono peretiteni o te fenua ia Jean Christophe Bouissou e te faatere o te tauraa manureva o Georges Puchon no te imiraa te ravea, e ua ite hia te ravea ma te haamau te hoe tomite no te tiaauraa i te reira. Na roto i te reira ravea ua tatara hia te faaearaa ohipa. I teie poipoi nei i te tauraa manureva tei roto noa te tahi pae i te tiairaa, 5 mahana te mauraa mai i te fenua nei mai ia Jean no te fenua Nuku Hiva. Teie mai to na manao tei uiui hia e Billy Pan-si.

Parau oaoa te reira no te pae faariiraa manihini e te mau taata no te mau motu no Matuita ma, no Raro matai, no Tuhaa pae ma, no Tuamotu ma. Tei fifi roa to ratou tere mai te mahana pae mairi ae nei. Oaoaraa rahi no te mau horo patete. Teie mai te manao no Moise Ebb no te fenua no Raiatea tei tapea hia.