jeudi 02 juillet 2020
Suivez-nous
Municipales 2020 : le Tahoeraa et le Tavini demandent le report du second tour

Jeudi 07 mai 2020 - Bien que la loi d’urgence du 23 mars 2020 prévoit que le second tour des élections soit reporté au plus tard en juin 2020, pour les municipalités dont les conseillers municipaux n’ont pas été élus dès le premier tour, les partis politiques Tahoeraa Huiraatira et Tavini Huiraatira estiment que ce second tour doit être reporté bien au-delà de la date retenue par le Gouvernement, pour des raisons tenant au respect de la vie démocratique ainsi que pour des raisons pratiques. 

Dans un courrier, ce jeudi, les présidents de l'opposition à l'Assemblée de Polynésie française précisent : 
"En effet, depuis la mise en place de l’état d’urgence sanitaire et du confinement, avec toutes les conséquences souvent dramatiques pour la population, les municipalités tiennent en main,  quasiment tous les pouvoirs pour intervenir sur la vie de cette dernière, notamment par la mise en place des aides publiques…"

Et pourtant dans son communiqué, le Gouvernement précise avoir pris note des avis de l'opposition d'organiser le second tour "sereinement" mais cela semble pas convenable à Teura Iriti du Tahoeraa huiraatira et à Anthony Geros pour le parti indépendantiste : "si cette situation ne résulte pas d’une volonté délibérée, il n’en demeure pas moins qu’il s’agit d’une situation de fait, de nature à influer sur la décision des électeurs, et, partant sur la sincérité du scrutin. Par ailleurs, ces derniers, préoccupés par la situation sanitaire et ses conséquences sur leur emploi, ne sont nullement dans un état d’esprit  à choisir librement les conseillers qui seront amenés à gérer la vie de la municipalité dans les prochaines années."

Au final, les partis orange et bleu ne seront pas étonner de l'abstention des électeurs durant le second tour du 21 juin, indiquent-ils "d’ores et déjà de nombreux échos font craindre une abstention massive des électeurs, tant en raison de leur désintérêt actuel, qu’en raison de leur crainte, bien réelle, pour leur santé et celle de leurs proches. Les simples mesures de déconfinement ne nous semblent pas, en l’état, suffisantes, pour justifier la tenue de ces élections en juin 2020, même avec le respect des mesures  barrières, qui sont, d’ailleurs, plus ou moins bien respectées. 

C’est pourquoi nous souhaitons que ces élections soient reportées, bien au-delà de juin 2020." 

La loi d’urgence du 23 mars rappelle que les listes toujours en course devront être convoqués pour le second tour avant le 27 mai, à défaut, les résultats du premier tour seront annulés dans toutes les communes.

TRT AUTOPROMO