mardi 23 avril 2024
Suivez-nous
La production de riz en 2023 connaîtra son plus grand déficit en deux décennies

La production mondiale de riz en 2023 devrait enregistrer son plus grand déficit depuis deux décennies, selon Fitch Solutions (expert en recherche et analyse des marchés financiers). Cette situation entraîne une hausse des prix du riz qui touche plus de 3,5 milliards de personnes dans le monde, notamment en Asie-Pacifique, où 90 % du riz mondial est consommé.

Le déficit mondial pour 2022/2023 devrait atteindre 8,7 millions de tonnes, le plus important depuis 2003/2004. "Au niveau mondial, l'impact le plus évident du déficit mondial de riz a été, et est toujours, des prix du riz à leur plus haut niveau depuis une décennie", a déclaré Charles Hart, analyste des matières premières chez Fitch Solutions.

Plusieurs facteurs contribuent à ce déficit, notamment la guerre en Ukraine, ainsi que des conditions météorologiques défavorables dans des pays producteurs de riz tels que la Chine et le Pakistan. En Chine, de fortes pluies de mousson et des inondations ont touché les principales régions productrices de riz l'année dernière. De même, au Pakistan, les inondations ont provoqué une baisse de la production de 31 % par rapport à l'année précédente, selon le département américain de l'Agriculture (USDA).

Le riz est une culture vulnérable et a la plus grande probabilité de perte simultanée de récolte lors d'un événement El Niño, selon une étude scientifique. Par ailleurs, les prix des autres céréales ont également augmenté depuis l'invasion de l'Ukraine par la Russie en février 2022, ce qui a poussé à une substitution du riz et une hausse de la demande.

Les pays importateurs de riz, tels que l'Indonésie, les Philippines, la Malaisie et les pays africains, verront leurs coûts d'importation augmenter en 2023. Certains pays devront également puiser dans leurs réserves nationales, notamment ceux déjà touchés par une inflation élevée des prix des denrées alimentaires, comme le Pakistan, la Turquie, la Syrie et certains pays africains.

Fitch Solutions estime que le marché mondial du riz devrait revenir à "une situation presque équilibrée en 2023/24". Cependant, la production de riz reste tributaire des conditions météorologiques. Les principales régions productrices de riz en Chine connaissent actuellement leur plus haut niveau de sécheresse depuis deux décennies, tandis que des pays européens comme la France, l'Allemagne et le Royaume-Uni sont également touchés par des sécheresses historiques.

Pour conclure, Charles Hart de Fitch Solutions déclare : "Nous pensons que le marché du riz reviendra à l'excédent en 2024/25 et continuera à se détendre à moyen terme".