mardi 19 octobre 2021
Suivez-nous
Le secteur public s'ouvre sur l'innovation

Mardi 12 octobre 2021 - Le Président de la Polynésie française, Édouard Fritch, le Haut-commissaire, Dominique Sorain, et la ministre de l’Éducation, de la modernisation de l’administration, en charge du numérique, Christelle Lehartel, ont ouvert lundi matin la quinzaine de l’innovation publique.

La cérémonie s’est déroulée en présence également du président de l’Assemblée de la Polynésie française, Gaston Tong Sang, du président du conseil économique, social, environnemental et culturel, Eugène Sommers, du directeur de la Caisse de prévoyance sociale (CPS), Vincent Fabre, de la directrice du syndicat pour la promotion des communes, Ivana Surdacki, et du directeur du Centre de gestion et formation, Karl Martin.

A cette occasion, une convention cadre de coopération pour le développement des conditions de l’innovation publique a été signée par les partenaires présents : le Pays, l’Etat, l’APF, le CESEC, les Communes et la CPS. Dans son discours, la ministre de l’Éducation a souligné l’importance de cet évènement. En effet, elle a souligné le programme riche de cette édition 2021 malgré ce contexte si singulier et un temps de préparation particulièrement restreint ; une partie s’adresse aux agents des administrations respectives avec la journée Data Lab, le séminaire des correspondants du contrôle des dépenses engagées, des tables rondes thématiques sur les nouveaux modes de travail, des ateliers sur les nouveaux outils, les nouveaux modes de management mais aussi les différentes dimensions de l’accessibilité aux services publics. Une autre partie de cette quinzaine s’adresse au grand public avec la journée destinée à promouvoir la culture de l’innovation au plus grand nombre.  « Ça me permet de saluer la collaboration et le travail des étudiants en BTS communication du lycée Diadème qui sont chargés de promouvoir cette journée hybride de l’innovation publique auprès du grand public. » a souligné la ministre. Elle a également remercié la Polynesian Factory, qui a accueilli l’évènement aujourd’hui, pour avoir contribué à l’organisation de cette quinzaine avec l’équipe de la DMRA.

La signature de la convention cadre pour le développement de l’innovation publique et cette quinzaine à la Polynesian Factory étaient une évidence. En effet, cet espace à visée économique et sociale a pour objectif et pour ambition, l’internationalisation des projets innovants polynésiens et la convergence des acteurs des écosystèmes numériques et de l'innovation en Polynésie française. La ministre a rappelé en quoi consiste le principe de l’innovation dans les secteurs publics : « Innover, c’est proposer quelque chose de nouveau, d’utile et de surprenant ; Innover c’est transformer une idée en solution pour ajouter de la valeur au point de vue de l’usager, du client ; Innover, c’est introduire de nouveaux produits et services qui ajoutent de la valeur à l’organisation ; Innover dans la sphère publique, c’est la recherche et la mise en œuvre d’idées qui améliorent le service public rendu aux usagers ; Innover c’est donc proposer des outils, des méthodes et des modes de relation nouveaux pour simplifier la vie des citoyens ! ».

(Source : Communiqué de la présidence).