mercredi 17 juillet 2024
Suivez-nous
L'OMS lance un réseau international pour anticiper les futures pandémies post-Covid-19

Après une pandémie de Covid-19 qui a touché le monde entier, l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) met en place une plateforme mondiale innovante pour mieux anticiper les prochaines pandémies. Ce Réseau international de surveillance des pathogènes (RISP) a pour vocation de renforcer la protection des populations contre les maladies infectieuses par le biais de la génomique des pathogènes.

La pandémie de Covid-19, un électrochoc pour la santé mondiale, a mis en évidence une lacune majeure : le manque de préparation à une crise sanitaire d'une telle ampleur. Face à ce constat, l'OMS a réagi en proposant une solution d'envergure internationale : le RISP. Cette plateforme se basera sur la génomique des pathogènes, une discipline qui étudie le code génétique des organismes responsables de maladies. Son objectif est triple : évaluer la contagiosité, la dangerosité et le mode de propagation des maladies infectieuses.

La Covid-19 a démontré l'importance cruciale de la génomique des pathogènes. Le séquençage du génome du SARS-CoV-2 a permis de développer rapidement des vaccins, d'identifier de nouveaux variants et d'évaluer leur dangerosité. C'est grâce à cette précieuse information que des décisions de santé publique ont pu être prises pour protéger les populations.

Mais la génomique des pathogènes ne se limite pas à la Covid-19. Elle est également utilisée pour surveiller la propagation de la résistance aux médicaments contre le VIH, démontrant son rôle central dans la surveillance des maladies et la réponse aux épidémies et pandémies.

Le RISP se veut être un réseau mondial de collaboration scientifique. Son secrétariat est hébergé par le Centre de l'OMS pour l'intelligence pandémique et épidémique, rassemblant des experts du monde entier à la pointe de la génomique et de l'analyse des données. Leurs domaines de compétence sont variés : gouvernements, fondations philanthropiques, organisations multilatérales, société civile, universités et secteur privé.

Les missions du RISP sont ambitieuses mais claires : détecter les menaces sanitaires avant qu'elles ne deviennent des épidémies ou des pandémies et y répondre si nécessaire. Le RISP aura également pour mission d'optimiser la surveillance des maladies habituelles.

Cette initiative mondiale est une réponse directe à l'urgence sanitaire engendrée par la Covid-19. Elle témoigne d'une volonté commune de mieux se préparer à l'avenir, en mettant à profit les leçons apprises durant la crise actuelle.

N.B. : Cette information est basée sur les données fournies directement par l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS). Aucune autre source n'a été utilisée pour la rédaction de cet article.

Sources utilisées :

  • Organisation Mondiale de la Santé (OMS)