mercredi 23 septembre 2020
Suivez-nous
Covid-19 : "le premier décès était une personne porteuse de plusieurs pathologies"

Jeudi 10 septembre 2020 - La case de décès du tableau épidémiologique de la direction de la santé vient de se remplir. Une personne âgée, probablement une femme, selon le traducteur Etienne Raapoto qui était déjà porteuse de plusieurs pathologies (diabète, asthme...). 

La Covid-19 aura malheureusement eu raison, elle vient de tuer une personne au fenua. 

" On savait qu'un jour, on aurait malheureusement à déplorer un certain nombre de décès. J'espère que la liste ne s'allongera pas trop rapidement mais qu'elle restera courte....ce triste événement n'est pas une surprise, on sait que la Covid est une maladie qui potentiellement peut être grave, jusqu'à présent les passages en réanimation ont pu se sortir d'affaire mais surtout parce qu'ils n'avaient pas trop de comorbidité c'est-à-dire d'autres maladies qui viendraient fragiliser leur état de santé (maladie cardiovasculaire, pulmonaire, l'obésité, le diabète). Pour ce qui concerne ce premier décès, la personne était porteuse d'un certain nombre de ses pathologies." explique le ministre Jacques Raynal. 

Au 10 septembre 2020, le ministre de la santé a annoncé 74 nouveaux cas confirmés de Covid-19 ont été détectés sur les dernières 24 heures.

Point-situation-10-septembre-ConvertImage

Le ministre a rappelé qu'il est plus que jamais nécessaire de respecter les gestes barrières : port du masque, désinfection des mains et distanciation physique dans les lieux publics.

Les consignes sanitaires dans le cadre d'un décès lié à la COVID-19

Les consignes avaient déjà été déterminer par le Pays depuis le début de l'épidémie au fenua. Les conditions d'inhumation et de mise en bière ressortent des recommandations internationales. 

"Il s'agit de mettre le corps dans un sac étanche et qui est refermé assez rapidement. Durant cette période de mise en bière, les familles ne sont pas autorisées à venir près du corps mais il peut y avoir avant la fermeture du cercueil, un membre doit être présent pour s'assurer que tout est bien mis en place et que le corps est bien celui de la famille." précise le ministre Jacques Raynal.

TRT AUTOPROMO