vendredi 23 octobre 2020
Suivez-nous
Le pluralisme des médias locaux sauvé par le parquet

Jeudi 15 octobre 2020 - Y aurait-il un risque d'atteinte à l'ordre public social si le quotidien La Dépêche de Tahiti se mettait en liquidation judiciaire ? Une question dans le vide, puisque le quotidien continue de publier, mais qui mérite d'être soulevée lorsque celle sur l'impartialité de la justice en Polynésie fait encore débat.

A l'audience du tribunal de commerce en ce début de semaine, pour marquer l'opposition du procureur de la République à la liquidation judiciaire du quotidien, ce risque d'atteinte à l'ordre public social a été évoqué comme argument de défense. La sentence tombe, le tribunal de commerce fait appliquer sans attendre la liquidation judiciaire de la Dépêche de Tahiti. Mais en un temps record, le parquet lui-même interfère dans l'affaire, et seul habilité à le faire, fait suspendre la procédure de liquidation qui venait d'être prononcée. Il mettra en avant, la sauvegarde du pluralisme des médias en Polynésie. Drôle de prise de position d'un représentant du ministère public, mais position clairement affichée laissant supposer l'existence d'un manque d'impartialité dans le monde de la justice. Comment peut-on sauver un média local au nom du pluraliste et condamner un autre média local pluraliste ?

 

TRT AUTOPROMO