mardi 23 avril 2024
Suivez-nous
Des points de vue, engagés, contradictoires, pluralistes...

Mecredi 25 novembre 2020 - Maître de conférence de linguistique générale et océanienne, Jacques Vernaudon, a voulu apporter son soutien à Te Reo o Tefana.

Te Reo o Tefana, c’est le cœur battant du nūna'a mā'ohi. Toute proportion gardée, faire disparaître Radio Tefana à l’échelle locale, c’est un peu comme si l’on faisait disparaître Radio Djiido en Kanaky-Nouvelle-Calédonie ou France Inter à l’échelle nationale.

Cela n’est pas concevable, car Te Reo o Tefana n’est plus seulement la radio de Faa'a, elle est devenue, par la qualité de ses émissions et par sa proximité avec la population, la radio de dizaines de milliers de Polynésiens, de souche ou de cœur, à qui elle donne à entendre avec générosité et intelligence les langues et la culture vivante de leur fenua.

Te Reo o Tefana, c’est aussi un point de vue, des points de vue, engagés, contradictoires, pluralistes, nā roto i te hau, nā roto i te māramarama, nā roto i te raura’a o te mau reo, sur la société, son histoire et son avenir, qu’il est bon d’écouter pour prendre le poult du fenua.

Quelle perte pour la liberté d’expression, quel appauvrissement du débat public, si cette voix devait s’éteindre. E’ita rā e tupu.

'Ia ora te reo o te nūna’a mā'ohi, 'ia ora Te Reo o Tefana.

Jacques Vernaudon